Blogueur débutant : Pourquoi et comment définir ta cible

Merci de partager cet article !

Header_21 Jours pour avoir un bon blog_Jour 5. Blogueur débutant : Pourquoi et comment définir ta cible_Paul Emmanuel NDJENG_Inbound Marketing_Cameroun_Afrique_Inbound361

"Se lancer dans le blogging" est une expression que l'on retrouve sur les lèvres de beaucoup qui entendent parler des histoires à succès de certains blogueurs.

 

Cependant, le blogging n'est pas aussi simple qu'il peut paraître. Il peut parfois se révéler complexe, et ceci vaut pour tout le monde, qu'on soit au Cameroun, en Afrique, ou partout ailleurs. Les principes sont les mêmes.

 

Un des éléments fondamentaux dont on va parler aujourd'hui (si tu veux bien laisser un commentaire ^_^) c'est la cible, élément très important à définir, même si on est débutant.


Ton défi pour ce cinquième jour du CHALLENGE 21 Jours pour avoir un bon blog, (#21JPABB), c'est d'arriver à définir une cible pour ton blog, de façon aussi précise que possible.

Le "pourquoi" tu écris ne suffit tout simplement pas, du moins, pas seul. La raison pour laquelle tu écris doit s'appuyer sur le "pour qui" tu écris. En fait, ta cible, la personne pour laquelle tu écris, détermine, quelque part, la façon dont tu écris. Lorsqu'on se lance, on peut se dire, j'écris parce que je veux faire ceci, ou cela, mais ce que tu entreprends de faire ne te concerne plus seul, à partir du moment où tu as l'intention de le publier.

 

C'est même le cas dans la vie de tous les jours. Chaque action que tu entreprends a des conséquences directes ou indirectes sur ton environnement, même si tu prends d'abord la décision pour toi. En te lançant dans le blogging, tu dois donc vraiment considérer cela. Tu ne blogue pas seulement parce que tu veux réaliser quelque chose, mais tu le réalises pour quelqu'un qui peut s'identifier à toi au travers de tes publications, ou simplement se reconnaître dans celles-ci.

 

Tu dois donc penser à ces personnes-là à qui s'adressent tes écrits, tu dois penser à ta cible. C'est ce qu'on appelle les buyer personae. Tu peux lire cet article pour aller plus loin sur ce sujet spécifique. Ici, je vais essayer de t'aider, de façon simple, à y voir plus clair à propos des personnes pour lesquelles tu vas bloguer.

1. Pourquoi penser à sa cible ?

En abordant le sujet il y a peu avec une cliente qui est justement entrain de se lancer dans le blogging,  celle-ci me dit : "Je me rends compte que ce que je suis sur le point de faire est plus complexe que ce que je pensais" dans son expression, elle ne disait pas trouver le blogging complexe, mais elle se rendait simplement compte que ce qu'elle était sur le point de commencer allait beaucoup plus loin que son idée de départ en terme de portée, et surtout, de promesse.

 

Quand tu te lances dans le blogging, tu fais une promesse à tes lecteurs, et à toi-même. Cette promesse est de leur servir, régulièrement du contenu du même niveau de qualité qu'au départ, sinon de meilleure qualité avec le temps. Tu leur promets de leur servir, régulièrement, quelque chose qu'ils vont aimer, un sujet de discussion, quelque chose qu'ils pourront implémenter dans leur activité quotidienne, quelque chose qu'ils pourront partager de manière très naturelle (et je te serai reconnaissant de partager cet article également ^_^), un enseignement, etc.

 

Il est donc important de penser à ça. Tu dois te poser quelques questions comme 

  • Qui me lit ?
  • Qui pourrait me lire ?
  • Qui aimerais-je atteindre ?
  • Qui aimerais-je aider ?

Une fois que tu auras répondu, aussi clairement que tu le pourras, à ces questions, et à d'autres que tu pourrais te poser, tu devras maintenant les classer.

2. Comment organiser sa cible ?

Organiser ta cible pourrait t'aider à organiser convenablement ton travail de blogueur. On parle de créer des "catégories" parmi ceux qui te lisent, en fonction de certains critères. Tu pourrais procéder comme suit, dans l'ordre qui sera plus facile pour toi :

*Note que ces deux trois points ne sont pas les seuls que tu peux utiliser pour organiser ta cible.

1. Organiser par niveau de maîtrise des thèmes que tu abordes

Généralement, on parle de 3 niveaux :

  1. Débutant
  2. Intermédiaire
  3. Confirmé

Un peu comme dans la vie courante, ça te permet de savoir comment t'adresser à eux, quel langage utiliser dans la production de ton contenu, et même dans son partage. De la même façon, ça te permettrait de classer les "lieux" où les trouver, et même de les rechercher de façon plus ordonnée. Tu sauras par exemple qu'il y a un séminaire pour experts comptables organisé tel jour à tel endroit et à telle heure, et ça t'intéressera plus ou moins en fonction de ce que tu proposes et en fonction du fait qu'ils soient la cible de ce moment-là , ou pas.

 

Tu sauras ainsi à qui partager ton contenu en priorité, à chaque publication, que ce soit sur les réseaux sociaux, ou même par e-mail. Par exemple, savoir qu'un contenu pourrait être trop technique pour une personne te préviendra de le lui envoyer par e-mail.

 

En même temps, ça te permet de classer le contenu que tu produis par niveau d'expertise. C'est ainsi qu'organiser ta cible te permet d'organiser la production de ton contenu.

 

2. Organiser par centre d'intérêts / thèmes

Les différents centres d'intérêts de ceux qui constituent ta cible, et qui rentrent dans tes capacités de publication, pourront également être de bons filtres.

 

Sur mon blog par exemple, j'aborde 4 thèmes principaux : l'inbound marketing, le blogging, la rédaction web, et les réseaux sociaux. Accessoirement, j'aborde un autre thème, qui est l'environnement des TIC, de manière locale.

 

En produisant du contenu sur un de ces thèmes, je sais par exemple qu'une partie de mon lectorat sera plus intéressée par celui-ci, qu'une autre. Voilà pourquoi, dans ma façon de partager le contenu, je sais quelles personnes je dois toucher en priorité, par rapport à d'autres pour un contenu particulier. Ça permet de gagner en précision dans le partage du contenu, et aussi, de donner à ta cible le contenu dont elle a besoin, et non juste lui servir ton nouveau contenu sur un plat, espérant qu'il lui plaira forcément, parce ça aurait été le cas avec un contenu précédent.

 

3. Organiser par zone géographique

La zone géographique de ta cible est une élément particulièrement important, qui influe fortement sur la production du contenu. Pourquoi ? Comme je l'ai dit dans cet article, en inbound marketing, on considère que le contenu et le contexte doivent être en union maritale ^_^ Dit plus simplement, pour que ton blog ait un impact réel et touche la bonne cible, il est important que son ciblage soit géolocalisé.

 

La zone géographique fait partie intégrante du contexte dans lequel vit celui qui te lit, celui pour qui tu écris. Les réalités qu'on vit au Cameroun ne sont pas les mêmes qu'au Sénégal, en Afrique du Sud, ou dans d'autres pays. Il est donc important de donner aux publications sur ton blog, une orientation qui vient répondre à des problématiques également liées au contexte du pays dans lequel vit ta cible. C'est ce qui fera le succès de ton contenu, en très grande partie en plus de la qualité de celui-ci.

 

Il peut s'agir d'expressions ou d'anecdotes locales, d'usages linguistiques, etc. Si ton contenu épouse bien le contexte de ta cible, alors cette dernière s'identifiera plus facilement à celui-ci et à toi. N'est-ce pas une bonne raison ? ^_^

 

J'ai rédigé un article qui va un peu plus en profondeur à propos de la définition de la cible. Il est aussi un peu plus technique, mais ça vaut la peine. Prends un peu de temps pour le lire ^_^

Conclusion

Il ne faut pas forcément être un blogueur "professionnel"ou "spécialisé" pour parler de cible, car on produit toujours du contenu à destination de quelqu'un. Oui. A partir du moment où le contenu est publié, il n'est plus seulement pour celui qui le publie. Celui-ci fait ainsi une promesse à un lectorat qui s'identifie à lui ou à ce qu'il a produit, qu'il le veuille ou pas.

 

Il est donc important, et même indispensable, de penser à cette cible là et de l'organiser. Y penser pourrait te permettre de réaliser des aspects plus profonds de ton travail que tu n'aurais pas considérés au départ. Une fois cela fait, tu pourrais classer la cible en question de trois façons (il y en a certainement d'autres, c'est pourquoi la section commentaires est ouverte en bas là, pour me compléter ^_^) : par niveau de connaissance des thèmes abordés, et par centre d'intérêts ou thèmes, et par zone géographique.

 

A demain !

 

Paul Emmanuel NDJENG.

 

Merci de partager cet article ^_^


Écrire commentaire

Commentaires : 0