Blogging / Rédaction Web 101 (comment rédiger pour internet ) : Les fondamentaux - 2. Trouver sa voix / voie

Merci de partager cet article !

Rédaction Web / Blogging 101 (comment rédiger pour internet ) : Les fondamentaux - 2. Trouver sa voix / voie, @PEN, stylo numérique, Paul Emmanuel NDJENG

 

 

 

Cette semaine, on continue avec les fondamentaux de l'écriture pour internet, qu'on appelle encore rédaction web. Au terme de ta lecture, tu devrais être capable de :

 

Développer ton style d'écriture, cadrer ton travail, développer des automatismes via une organisation qui te sied, et éviter les mauvaises pratiques comme le copier-coller "brut".

 

Allez ! Bonne lecture.  

 


1. Développe ton style d'écriture

D'entrée de jeu, j'ai envie de te demander : quelle est ton identité ?

 

Évidemment, je ne parle pas des éléments civils. Laisse-moi reformuler la question : qu'est-ce qui fera que je sache que c'est toi qui écris avant même de voir ton nom mentionné au bas d'un article ?

 

Il est important que tu développes un style d'écriture qui soit tien, et quand bien même tu accueillerais d'éventuels contributeurs, ceux-ci doivent rester "dans l'esprit" de ton blog, sans toutefois totalement "dénaturer" leur écriture, car c'est également pour elle que tu les accueilles sur ton blog.

 

Il est donc important de maintenir une certaine cohérence dans ta production scripturale (wow…production scripturale, j'ai écrit en français soutenu là on dirait ^_^). Tu ne vas pas, par exemple, tutoyer sur un article, vouvoyer sur un autre, écrire dans un langage soutenu sur l'un et de façon plutôt "vulgaire" sur un autre.

 

Tu peux t'inspirer des "plumes"(des claviers ^_^) qui te plaisent et auxquels tu t'identifies le plus, et en faire des dérivés.

 

Donc : trouve ton identité rapidement, et développe une bonne cohérence dans tes écrits; et ceci passe notamment par la création et l'utilisation convenable de catégories.

 

2. Ne vas pas dans tous les sens

La majorité des CMS (systèmes de gestion de contenu) comme Jimdo (que j'utilise, et dont je suis bien content ^_^), ou encore WordPress, ou Blogger, etc. proposent de catégoriser les articles. Ce que les blogueurs ont tendance à penser, c'est que c'est pour aider les lecteurs à se retrouver au milieu de ceux-ci, ou alors pour servir de filtres s'ils veulent lire des articles, "similaires".

 

Ce qu'il faut savoir c'est que les catégories sont également faites pour t'empêcher d'aller dans tous les sens ^_^

 

Je m'explique.

 

Lors d'une séance de travail à distance (via skype) avec un de mes clients que j'accompagne dans la mise en place d'une stratégie Inbound Marketing personnalisée, j'ai fait une remarque : il écrivait d'abord un article avant de voir dans quelle des catégories qu'il avait déjà créées, celui-ci pouvait aller.

 

En fait, ce procédé n'est pas quelque chose qu'on pourrait qualifier de mauvais, mais il est caractéristique des blogs qui cherchent encore à définir leur identité. À ce niveau, c'est à mesure que tu produiras des articles et recevras des commentaires et des retours que tu pourras définir les catégories à adopter.

 

Mais encore, c'est plus une mesure "corrective" qu'autre chose, car lorsque tu définis clairement les personnes que tu vises en face, tu pourras également définir (permets la répétition) les éléments dont tu devras parler dans tes productions régulières et élaborer, par là, des catégories de départ, ajustables à mesure que cerneras l'esprit qui te correspond le plus, et ce dont les lecteurs auront le plus besoin.

 

Tu pourras donc partir des catégories primordiales pour écrire, car tu auras déjà répondu à la question : sur quoi vais-je écrire aujourd'hui ? Les catégories permettront de circonscrire ton écriture, et même de la "spécialiser davantage".

 

N'oublies pas que les blogueurs qui ont un caractère plutôt spécialisé gagnent en crédibilité par rapport à ceux qui bloguent sur tout et dans tous les sens (quoique les goûts et les couleurs ne se discutent pas. C'est ça qu'on dit n'est-ce pas ?), à moins que bloguer sur tout et dans tous les sens soit une spécialité.

 

Tu dois donc résister à l'envie forte d'aller dans tous les sens, et de produire un article à chaque évènement émotionnel de ta vie ^_^ Tu n'es pas obligé d'écrire sur tout et dans tous les aspects de ton domaine. Cadre ton activité de blogueur et reste fidèle à tes choix.

 

3. Organise-toi

Il faut savoir que le blogging, comme la rédaction web, demande une certaine organisation. Il est important d'acquérir certains réflexes, développer un rythme qui te sera propre, et qui te permettra de rester productif, et de ne pas priver tes lecteur de ta belle plume ^_^ (sans oublier le fait que tu devras souvent rester éveillé tard le soir pour ton blog)

 

Tu devras donc orienter ton travail autour des activités suivantes :

 

1. La lecture

Objectif : rechercher les sources pour tes prochains articles, augmenter ton expertise

Ce qu'on sème, on le moissonne ! En effet, cette loi semble bien s'appliquer partout. Si tu veux qu'on te lise, tu dois lire les autres. Tu dois lire de façon continuelle dans ton domaine. Les expériences des autres complèteront la tienne, et te donneront plus d'éléments pour soutenir tes propos. Savoir et pouvoir sont intimement liés paraît-il.

 

La lecture a également pour vertu d'augmenter le degré de confiance en soi, lorsqu'on rajoute à son savoir (bon à savoir ^_^), et c'est un élément important pour un blogueur de faire preuve d'une certaine autorité lorsqu'il écrit. 

Donc : tu dois lire, lire et encore lire, et aussi, commenter.

 

2. Le commentaire

Objectifte faire connaître en tant que personnes ressource, rechercher des idées d'article

Commenter sur d'autres blogs de ta niche / ton secteur d'activité / ton domaine te fera également connaître. Mais il faut bien savoir que les commentaires que tu déposes pourront être à ton avantage, ou alors totalement jouer en ta défaveur.

 

Tes commentaires doivent toujours être constructifs / instructifs. Tu dois ajouter quelque chose à la conversation en cours, et si tu n'as rien à dire…ne dis rien (n'écris rien en l'occurrence ^_^).

 

Évite l'auto-publicité dans tes commentaires. Les formulaires des commentaires aujourd'hui permettent d'ajouter le site internet du commentateur. Donc, si ta contribution est intéressante, et si un autre lecteur trouve un intérêt à aller plus loin avec toi, alors il pourra venir sur ton site internet.

 

Oui. Il faut toujours laisser le choix à la personne en face. Il doit avoir envie de visiter ton site à cause de l'apport de ton commentaire, et non à cause d'un propos publicitaire ou d'un lien bien placé que tu aurais ajouté (très intelligemment) au milieu de celui-ci. En plus, aujourd'hui il existe des extensions qui classent ce type de commentaire comme malveillants...à bon entendeur...

 

D'un autre côté, les commentaires créent la conversation. Et lorsque tu converses avec des individus de ton domaine autour d'un sujet, tu peux toujours tirer de belles idées d'article, d'organisation, de remise en question, et même des informations actuelles.

 

Donc, garde l'esprit ouvert et fais preuve "d'hospitalité intellectuelle" (je me demandais quand j'allais la sortir celle-là ^_^) pour pouvoir accueillir de nouveaux avis, de nouvelles perspectives, de nouveaux points de vue.

 

3. L'écriture

Objectifs : définir le squelette primordial du contenu à produire, produire des blocs de texte

Si tu as pour habitude de taper les lignes de ton article à la veille de la publication de ceux-ci, je te dirai juste une chose : "bon courage" ^_^

 

En fait, la meilleure façon d'écrire un article est celle qui te correspond et qui te permet de transmettre tes idées au mieux. Cependant, je te recommanderai de finir ton article plusieurs jours à l'avance afin de donner suffisamment de temps à la relecture. Si tu n'espace pas ces deux activités (ou si tu ne fais jamais de relecture) le risque d'erreurs moins grosses les unes que les autres s'élève.

 

Comment organiser ton écriture ?

Il y a premièrement la phase de collecte de données pendant laquelle tu peux parallèlement définir l'ossature primordiale de ton futur article. Une fois la catégorie choisie, ainsi que le sujet, dépose tes idées au fur et à mesure qu'elles te viennent, et de cette façon tu donneras les premières formes à ton futur article.

 

Vient ensuite la phase d'écriture "proprement dite" durant laquelle tu développeras les différents points, les uns après les autres.

 

Tu peux décider d'étaler cette phase sur deux ou trois jours, ou encore une semaine, et même jusqu'à un mois, voire plus, en fonction de ce que tu souhaites publier comme production : un e-book, une étude de cas, un article de type "comment…" etc.

Après l'écriture vient la relecture.

 

4. La relecture

Objectif : ôter le superflu, corriger les erreurs (langue, frappe, etc.), mise en forme et mise en page du texte

L'ordonnancement de la relecture dans le temps suit le même principe que la phase précédente. Tu le fais comme tu le sens, tant que ça te permet de rester dans les délais liés à ta fréquence de publication. Tu peux le faire toi-même, le faire faire par un ami, ou alors payer les services d'un relecteur.

 

L'importance de cette phase réside dans le fait qu'elle permet d'augmenter le niveau de cohérence entre tes différents blocs de texte, et d'en augmenter la lisibilité, notamment grâce aux outils de mise en forme et de mise en page.

 

Durant cette phase, n'hésite pas à couper de "gros morceaux" de texte dont l'inutilité ou l'incohérence avec le texte actuel est criarde; mais ne les mets pas simplement à la poubelle. Coupe et colle les sur un autre document. Tant que ça sort de ton cerveau, ça doit avoir quelque chose de bon, et d'exploitable pour plus tard. 

Tu pourrais effectivement développer d'autres articles à partir des découpes faites sur des productions précédentes (les bons secrets de fabrication ^_^)

 

5. Le partage

Objectif : aller vers la cible et lui donner la possibilité d'accéder au fruit de ton travail

Tu dois accorder autant de temps et d'énergie au partage qu'à la lecture, l'écriture et la relecture. C'est le partage qui donne sa valeur à ton contenu.

 

Je l'ai souvent dit dans d'autres articles : il ne sert à rien de publier du contenu s'il n'est pas lu; et pour qu'il soit lu, en dehors des bonnes pratiques d'optimisation pour les moteurs de recherche (qu'on appelle encore SEO : Search Engine Optimisation en anglais), le partage est une clé importante pour ton contenu.

 

Il y a tout de même d'autres secrets que j'aimerai partager avec toi au sujet des partages :

 

1. Partage et repartage le même contenu, selon les fuseaux horaires de tes lecteurs. Tu augmentes ainsi tes chances d'atteindre la classe de lecteurs que tu vises, qui n'est certainement pas regroupée dans un seul pays; et même, il y a des pays qui traversent plusieurs fuseaux horaires, donc !

 

2. Les réseaux sociaux ne sont pas les seuls "lieux" sur lesquels tu peux partager ton contenu, ou des parties de celui-ci…

 

Pardon ?

Je t'imagine bien entrain d'écarquiller les yeux en fixant ton écran. En effet, il y a d'autres "endroits" sur internet, sur lesquels tu te rends très souvent, et dont les services t'ont déjà bien aidé, sans que tu n'y participes particulièrement.

 

Tu as deviné de quoi il s'agit ?

Ce sont les fora. Oui. Tu vas très souvent sur un forum ou deux, sur lesquels des gens posent des questions dont les réponses t'ont aidé à résoudre un tel ou un tel autre problème. Eh bien, il est temps que ce soit toi qui donne les réponses.

 

Cherche des fora qui traitent des questions de ton domaine et rends-toi utile en répondant à quelques questions de la façon la plus complète possible (selon le nombre de caractères autorisé); et n'hésite pas à mentionner des liens vers des ressources qui aideraient la personne davantage (et bien évidemment, ton site en fera partie ^_^)

 

6. Le réseautage

Objectif : rencontrer, physiquement, des acteurs de ton domaine, et de potentiels futurs bénéficiaires de tes services

Alors ça, c'est quelque chose de non négligeable. Le réseautage (networking en anglais) est l'un des moyens par lesquels j'ai pu attirer des gens vers mon blog. En fait, je rencontre une bonne partie de mes lecteurs lors d'évènements auxquels je participe (je préfère ne pas dire "assiste" car je ne reste jamais longtemps sur le siège "spectateur").

 

C'est bien l'une des raisons pour lesquelles j'essaie de rester informé de l'organisation d'évènements qui cadrent avec mon domaine d'expertise, et tu devrais en faire autant.

 

Lors de ceux-ci, il est important d'être totalement "décomplexé" et d'oser discuter avec n'importe qui et tout le monde. Il y'aura forcément un intérêt à créer la conversation avec un inconnu qui est présent au même évènement que toi, car vous aurez déjà un point commun : l'évènement en question.

 

Il n'est pas mauvais d'avoir également quelques cartes de visite dans un pan de vêtement (On ne sait jamais. Il paraît qu'il y'en a même qui marchent avec les versions numériques de celles-ci dans leurs smartphones ^_^ chapeau bas).

 

Comment je me comporte en de telles occasions :

Je m'intéresse quasiment à tout et je pose un maximum de questions aussi bien placées que possible. Je suscite ainsi l'attention des personnes en face et surtout…je fais de l'humour.

 

La joie est l'une des émotions dont on se souvient le plus facilement. Essaie de faire preuve d'humour, même lors d'évènements à caractère "sérieux", et n'hésite pas à donner un coup de pied dans la fourmilière (pas uniquement pour te faire remarquer) si nécessaire. Ton action marquera et on finira par te reconnaître sur la toile… et même dans la rue.

 

Tu devrais donc organiser ton agenda pour participer à des évènements bien choisis (majeurs comme mineurs) de façon régulière. Chaque mois ou tous les deux mois, ce serait l'idéal. Lorsque tu es dans un environnement IT / Tech comme celui du Cameroun, où de "grands chantiers" sont en cours dans le domaine, autant tirer profit des opportunités qui se présentent de façon régulière.

 

4. Évite le copier-coller

Oui. Même si on s'inspire toujours de quelqu'un ou de quelques uns, il est important d'éviter le copier-coller. Les moteurs de recherche tels que Google sont suffisamment avancés aujourd'hui pour détecter de tels éléments, même cachés, et une fois que c'est fait…il paraît qu'il est assez difficile de remonter dans les résultats de recherche de Google après une pénalité de celui-ci.

 

D'un autre côté, les traductions d'une langue à l'autre pour ton blog ne sont pas mal venues, tant que tu sais prévenir ton auditoire, et lui donner la possibilité d'aller plus loin que ton simple article en citant notamment tes sources.

 

Le mérite ? Tu as déjà du mérite de fouiller et trouver toutes ces sources que tu mets à la disposition de ton lectorat. Cependant, tu auras encore plus de mérite si tu ne te contentes pas de traduire, mais que adaptes ce contenu au contexte dans lequel se trouve ceux qui te lisent.

 

De plus, tu y gagneras, car comme dit plus haut, les multiples lectures t'aideront également à compenser le manque d'expérience dans certains compartiments de ton domaine.

 

Conclusion

De quoi as-tu besoin pour trouver ta voix / voie ?

 

1. Développer ton style d'écriture

2. Ne pas aller dans tous les sens

3. S'organiser autour de 6 activités primordiales pour développer de bonnes habitudes réflexe : la lecture, le commentaire, l'écriture, la relecture, le partage, le réseautage.

4. Faire l'effort d'éviter le copier-coller

 

Si tu as des éléments supplémentaires à rajouter, merci de les partager dans les commentaires, et si l'article t'a plu, clique juste sur les boutons de partage que tu reconnais ! ^_^

 

Allez, à tout à l'heure

 

Paul Emmanuel NDJENG (PEN), le stylo numérique.

 


Écrire commentaire

Commentaires : 4
  • #1

    Ace (mardi, 30 août 2016 08:28)

    J'ai eu peur en voyant le titre de l'article. J'étais ravi à la fin. "Trouver sa voix" est l'une des choses les plus dure en blogging, tu as été plus loin, tu n'es pas allé assez profondément à mon goût sur ce point. Ce n'est pas une déception puisque, comme d'habitude, tu as été pertinent. Et si tu écrivais un article sur comment découvrir sa voix ? Une pierre dans la mare.

  • #2

    Paul Emmanuel NDJENG (mercredi, 31 août 2016 20:08)

    Merci de ton commentaire Ace.
    Je ne pouvais pas me permettre d'allonger encore l'article ^_^
    Mais évidemment, en réponse à ta demande, j'écrirai cet article.
    Très heureux (comme d'habitude) de te lire en commentaire.
    A tout à l'heure.

  • #3

    Christophe Njock (vendredi, 02 juin 2017 07:22)

    J'ai vraiment beaucoup appris de la lecture de cet article et je pense qu'il deviendra un de mes supports de travail pour garder le bon Cap , je me suis lancé dans le Blogging en Janvier 2017 parcequ'a mes heures creuses je suis passionné des danses urbaines, j'ai voulu concilier cet amour a mes compétences rédactionnelles , j'attends de vous des conseils et des critiques constructives ... Merci et Respect à vous chèr Monsieur.

  • #4

    Paul Emmanuel NDJENG (samedi, 03 juin 2017 15:43)

    Bonjour Christophe, et merci de ton intérêt pour mon travail. J'espère pouvoir t'aider davantage.
    Bien des choses à toi et beaucoup de courage pour ton blog.