Rédaction web : Pourquoi et comment faire la relecture de ses textes ?

Merci de partager cet article !

Rédaction web : pourquoi et comment faire la relecture de ses textes_image à la une_Paul Emmanuel NDJENG_Inbound Marketing au Cameroun et en Afrique

Le travail de production d'écrits, peu importe la plateforme ou le domaine, obéit à quelques règles. S'il y en a une qui est immuable, c'est bel et bien la relecture. Celle-ci est garante de la qualité des textes, ce qui donne un caractère professionnel au travail effectué.

 

Même si certains ne relisent pas en disant que ça fait partie de leur style, je me permettrai de dire que c'est justement la relecture qui aide non seulement à affiner son style d'écriture, mais aussi et surtout de le trouver, mot après mot, phrase après phrase, paragraphe après paragraphe, texte après texte.

 

La relecture en elle-même, pour être efficace, doit se plier à quelques "obligations".

 

Allons-y.

 


1. Pourquoi relire ? (l'importance de la relecture en 4 points)

1. La relecture est l'étape après laquelle un texte peut être considéré comme complet

On peut effectivement oublier de taper un ou deux mots (parfois même beaucoup plus) dans son texte ^_^ C'est une réalité. Qu'on soit sur papier ou sur clavier, au moment de l'écriture, le cerveau va toujours plus vite que les doigts. C'est un fait. Ceci fait que parfois, on peut penser à un mot et ne pas l'écrire, parce que les mots d'après sont déjà arrivés dans notre tête et qu'on a commencé à les écrire en nous disant, inconsciemment, qu'on a bien achevé la phrase précédente.

Au sens propre, la relecture permet vraiment de compléter ses textes.

 

2. La relecture permet de diminuer les fautes de frappe (les typos) et d'autres erreurs

Étant donné que le cerveau humain lit les mots comme un tout, tant que la première et la dernière lettre sont bien placés, il est probable que des erreurs se glissent dans des textes, en grand nombre. De plus, quand on tape vite, il est rare que ça manque ^_^ Les fautes d'orthographe, de grammaire, de vocabulaire et de langue peuvent aussi être décelées grâce à la relecture (dans les limites du savoir de celui qui écrit... et de ceux qui relisent ^_^).

 

Les observations que j'ai pu faire m'ont assez souvent fait comprendre que les textes publiés avec des mots mal orthographiés ou encore des verbes mal accordés...font souvent perdre de la crédibilité à leurs auteurs; et plus il y en a, pire c'est. Pourquoi repousser des lecteurs à cause de quelques "gaffes" alors qu'on peut l'éviter en faisant un peu de relecture ? N'oublie pas que si tu écris c'est aussi pour satisfaire ta cible.

 

3. La relecture permet d'affiner son style d'écriture

En te relisant, tu peux savoir quel effet ça fait aux autres de te lire. Phrase par phrase, tu peux ainsi revoir telle ou telle tournure, tel ou tel jeu de mots, aller plus dans le détail à tel niveau ou réduire les détails à un autre. Tu pourras revoir le ton de ton texte ou de certaines parties de celui-ci, et avoir ainsi une idée générale du ressenti de ceux qui sont sensés te lire. C'est ainsi que tu te donneras un style adéquat pour ton secteur d'activité (ta niche), à la fois adapté à ton lectorat et à ta personnalité.

 

Si même le droit peut se simplifier via des articles sur internet, alors revoir le style de ton écriture ne te ferai absolument aucun mal ! ^_^

 

4. La relecture permet de faire un peu de "charcuterie"

N'écarquille pas les yeux de la sorte s'il te plaît ^_^ Au Cameroun on dit souvent qu'un individu a "charcuté" lorsqu'il fait une grosse entaille ou une grosse découpe. On peut notamment le dire de quelqu'un qui oublie tout un couplet d'une chanson et qui va directement à la chute ^_^ Dans notre cas, je parle de charcuter pour dire "ôter les gros blocs de texte inutiles" ^_^

 

Il m'arrive d'écrire une introduction puis de revenir dessus et la changer totalement. Je peux aussi enlever de gros blocs de texte de mon article avant qu'il n'atteigne son aspect final et que je ne le publie. Ceci doit également être ton cas. S'il y a un seul élément de ton texte qui semble faire la fausse note de ton harmonie, alors charcute-le. Le résultat final sera ce qu'il y a de mieux pour ton lectorat (et pour toi, par ricochet).

2. Comment relire ? (en 3 points)

1. Ne jamais relire juste après avoir écrit

Au-delà des problèmes de timing, il est primordial d'espacer le moment de l'écriture de celui de la relecture, à moins d'être un dictionnaire, un guide des expressions, synonymes et antonymes...tout ça en un tout bien vivant (Cours Forest Gump...cours !).

 

Pourquoi ?

Tout simplement parce que le cerveau humain a tendance à ne pas se focaliser sur les syllabes et autres petites parties qui constituent les mots. C'est encore plus flagrant lorsqu'on vient d'écrire : on ne lit pas ce qu'on voit, mais on lit ce qu'on aimerait voir ou ce qu'on pense avoir écrit. L'idéal, à moins de se payer un relecteur (Oui. Il faut songer à investir un peu, au lieu de demander tout le temps à un ami de le faire gratuitement pour toi. Il va finir par te balancer tes textes à la figure. Motive-le au moins un peu ^_^), c'est de relire le lendemain, ou au moins 3 heures après. Cependant, si c'est vraiment pressé, il faut laisser passer au moins 15 minutes (c'est bien le temps de repos recommandé lorsqu'on vient de passer 2 à 3 heures à produire un effort intellectuel n'est-ce pas ?) avant de relire.

 

Le laps de temps permet au cerveau de revenir plus frais et te permettra ainsi de faire une relecture moins biaisée, donc, plus efficace.

 

2. Relire à voix haute

Voici un élément qui permet d'avoir un aperçu de ton style, et d'en ôter les éventuelles lourdeurs. Il n'est pas obligatoire, mais il est d'une aide indéniable. Si ton texte est facile à lire à voix haute, alors il sera digeste pour les lecteurs, car la rédaction web se rapproche beaucoup du langage parlé. Tu peux aussi te faire écouter par une tierce personne qui te donnera son avis, que la personne fasse partie de la cible ou pas. L'idée derrière c'est de voir si tes écrits se comprennent aisément, et s'il y a de la fluidité dans la logique de tes propos. Si un étranger à ta niche arrive à le comprendre, alors ce sera de la limonade bien fraiche pour ton lectorat.

 

3. Le message d'abord, le reste ensuite

Le premier élément qui doit réclamer ton attention c'est le message : est-ce que le message que tu souhaites transmettre via ton article est effectivement transmis ? Quand tu relis, comprends-tu les bénéfices de ce que tu expliques ? Es-tu touché par la cause que tu défends ? ...

 

Le premier paragraphe annonce-t-il clairement ce que tu veux développer ? Les paragraphes se suivent-t-ils de façon harmonieuse (car la "logique" n'est pas souvent indispensable dans certains textes, et encore). Cependant, pour la grande majorité des textes, il faut une suite naturelle d'un bloc de texte à l'autre.

 

Une fois que tu es bien rassuré que le message passe, alors tu peux passer à la suite : la mise en page globale (paragraphes, espaces, etc) , suivie de la mise en forme (gras, italiques, listes à puces), la vérification orthographique, linguistique et grammaticale, la ponctuation. On termine avec les sources (liens sortants, liens internes, mentions, ...).

 

Conclusion

N'oublies jamais une chose : le texte en rédaction web doit être, je dirais, instinctif. C'est-à-dire que ce que tu produis doit être lu et compris de manière naturelle, de manière quasi automatique par ceux qui te lisent. Il faut donc qu'ils puissent s'habituer à ton style très rapidement. Pour ce faire, celui-ci doit être digeste (tu te souviens des mentions "style lourd" sur tes copies de dissertation au secondaire? C'est bien de ça que je parle ^_^).

La relecture fait totalement partie du processus de création de contenu. Sans elle, un texte ne peut pas être considéré comme complet. Elle permet d'affiner son style, d'ôter le superflu et de réduire les erreurs et fautes au maximum. Pour qu'elle soit efficace, il ne faut jamais relire juste après avoir produit le texte (à défaut de s'offrir les services d'un relecteur), et relire à voix haute est une pratique qui est très utile. De façon ultime, pendant la relecture, il faut d'abord vérifier que le message passe clairement, avant de s'attarder de façon minutieuse sur la langue, la mise en forme et la mise en page, et les sources.

 

Si cet article t'a été utile, alors partage-le avec d'autres personnes que ça pourrait aider ! ^_^

 

A tout à l'heure !

Paul Emmanuel NDJENG.

 


Écrire commentaire

Commentaires : 0